HELENA MARTIN FRANCO / CORAZÓN DESFASADO / FRITTA CARO / UNE FEMME ÉLÉPHANT
Accueil cv-bio vidéos performances installations dessins textes archives publications liens contact   español
 

LABERINTO / LABYRINTHE
(La maison)

La ropa sucia se lava en casa / Le linge sale est lavé à la maison, 2019   Portrait double d’une femme éléphant, 2019   Cada cama tiene su cuento / Autres lits, autres paroles, 2019
   
         
Ceci n’est pas un pet shop, 2018   Sacre installation hyper messianique 2016  

Laberinto: la siesta de la mujer elefante (La alcoba) 2014

   
Laberinto: la sieste de la femme éléphant (La chambre à coucher)

La femme éléphant
 est un personnage inspiré de l’expression hispanophone « tener el moco en el suelo », ce qui se traduit littéralement par « avoir la trompe par terre ». Cette expression plutôt burlesque exprime un état de peine. Il s’avère un mécanisme d’autodérision vis-à-vis sa propre affliction. Par l’incarnation de cette expression évocatrice je cherche à mettre en question les archétypes de genre hérités de la tradition judéo-chrétienne et renforcés actuellement par le cinéma commercial, les feuilletons télévisés, les chansons d’amour et la publicité. Très accentués dans ma culture d’origine, ces modèles, qui valorisent la culpabilité, la soumission et le conformisme des femmes, sont repris par la femme éléphant pour exprimer le besoin d’élaborer d’autres identités possibles.
Pour plus d'information consultez http://fe.helenamartinfranco.com/
Installations pour les performances:
Préliminaire 1: la vérité (entretien avec une femme éléphant / charla con una mujer elefante)
Préliminaire 2: la séduction ou quoi faire avec une trompe / la seducción o qué hacer con una trompa.
Préliminaire 3: le « despecho », une sorte de dépit
preliminaire-01 preliminaire-02 preliminaire-03


 

 

Laberinto: mes salons, 2009 (Le salon)
Installation sonore (Fritta Caro) - plus d'information à http://frittacaro.helenamartinfranco.com/fr/mes-salons/

 
fritta-caro fritta-caro fritta-caro
 

 

Lab.er.into: laboratoire érémitique intonatif, 2007 (La salle de bain)
"ICI, C'EST UN ESPACE ASEPTISÉ"

Installations, images numériques, son, vidéo

Première chambre du labyrinthe: la salle de bain.
Lab.er.into: laboratoire érémitique intonatif est une série d’installations vidéos, de photographies et de vidéos performances réalisées à partir des actions quotidiennes propres à l’espace de la salle de bain. Carré noir, Nude in the bathtub and small dog, You might think that a green is a kind of choice, C’est propre, c’est beau, Vereda tropical, Peut irriter les yeux invitent le spectateur à être témoin du potentiel poétique de cette chambre dédiée aux soins hygiéniques, tout en questionnant l’association qui se crée entre la propreté et la beauté. En même temps, certaines œuvres de cette série évoquent des œuvres canoniques de l’histoire de l’art afin de questionner la place que prennent certains clichés de l’art occidental dans l’expérience du quotidien.
 
laboratorio corazon-desfasado laberinto vereda-tropical vereda-tropical
 

 

Une couronne pour Cendrillon, un conte de fesse, 2002
Exposition collective "Le sacré et le profane," 2002 à la galerie Verticale, Laval, Qc. Commissaire: Reneé Chavalier

Installation, 25 x 180 x 180 cm. 80 souliers en terracota et dessin

 
cendrillon cendrillon              
 

 

Deep inside of you o fuego fatuo, 2001
(Expuestos al deseo) à Carthagène, Colombie
Installation in situ, son, objets, prière.

 
fuego-fatuo fuego-fatuo fuego-fatuo